العلوم والدراسات شتى انواع و ايضا لمتنا احلى

للبنات و بس ♥
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 Récit.....

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Ël Ämrï
اداريةة
اداريةة
avatar

عدد المساهمات : 187
السٌّمعَة : 0
تاريخ التسجيل : 22/10/2013
العمر : 17

مُساهمةموضوع: Récit.....   الخميس فبراير 13, 2014 2:01 pm

Pour Yves Lavandier (dans La Dramaturgie), une histoire est la succession chronologique de faits se rapportant à un sujet donné. Tandis que le récit (ou intrigue) est la mise dans un ordre arbitraire et spécifique des faits d’une histoire. La même histoire peut donc connaître plusieurs récits différents. L’exemple le plus célèbre est le mythe d’Œdipe, dont la pièce de Sophocle, Œdipe roi, constitue l’un des multiples récits possibles.
Les différents narratologues donnent habituellement deux définitions complémentaires du récit, l’une formelle et l’autre pragmatique, ces deux aspects recouvrant partiellement ce que Herman (2002) désigne avec les termes narrativehood (narrativité intrinsèque du récit) et narrativity (jugement de narrativité par un interprète). La première repose sur la description du récit comme un type de représentation organisant deux niveaux de séquentialité. Ainsi, pour Emma Kafalenos, le récit est la « représentation séquentielle d’événements séquentiels, fictionnels ou autres, dans n’importe quel medium » (Kafalenos 2006 : viii). Cette définition insiste à la fois sur la grande variété des supports du récit et sur l’importance de tenir compte d’un double niveau de séquentialité propre à toute narration, niveaux désignés, suivant les terminologies, par les termes histoire-récit (Genette 1972), ou raconté-racontant (Bremond 1973), ou fabula-sujet (Tomachevski 1965). En outre, si l’on associe souvent le récit à ses manifestations littéraires ou romanesques, il est important de ne pas réduire sa portée aux seules productions écrites et fictionnelles. Ainsi, même si la narratologie est une discipline qui a souvent été associée institutionnellement aux départements d’études littéraires, le récit a également fait l’objet de recherches portant sur ses manifestations spécifiquement orales (cf. Labov 1978, Ochs & Capps 2001), iconiques (cf. Baroni 2007 : 315-397), et multimédiatiques (cf. Ryan 1991 ; 2006). Ainsi que l'affirmait Roland Barthes:
"C’est d’abord une variété prodigieuse de genres, eux-mêmes distribués entre des substances différentes, comme si toute matière était bonne à l’homme pour lui confier ses récits : le récit peut être supporté par le langage articulé, oral ou écrit, par l’image, fixe ou mobile, par le geste et par le mélange ordonné de toutes ces substances ; il est présent dans le mythe, la légende, la fable, le conte, la nouvelle, l’épopée, l’histoire, la tragédie, le drame, la comédie, la pantomime, le tableau peint (que l’on pense à la Sainte-Ursule de Carpaccio), le vitrail, le cinéma, les comics, le fait divers, la conversation." (Barthes 1966: 7)"
D’un point de vue pragmatique, les définitions du récit mettent l'accent sur l’acceptabilité de la représentation dans un contexte interactif. Ainsi, quand nous lisons une notice de montage ou une recette de cuisine, nous sommes bien confrontés à la représentation séquentielle d'une séquence d'actions, et pourtant nous ne considérons pas ces textes comme des récits à proprement parler (cf. Revaz 1997; Rudrum 2005). Sur ce dernier point, la racontabilité (tellability) du récit dépendrait, en dehors de facteurs purement contextuels et culturels, de facteurs déterminant une forme spécifique de l’histoire racontée ou de sa représentation. Les approches cognitivistes (Bruner 1991) insistent sur l’importance de la rupture (breach) d’une régularité (canonicity) qui aurait pour fonction de nouer la séquence actionnelle (complication) et de fonder sa racontabilité (tellability). Ainsi que le résume Teun Van Dijk: "Il existe une exigence sémantique/pragmatique selon laquelle les actions ou événements d’une COMPLICATION doivent être 'importants' ou 'intéressants'. Ainsi, le fait que j’ouvre la porte de ma maison ne constituera pas en général une COMPLICATION possible d’un r
écit."
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ma3rifa.facebook.com
lala yassmine amri
اداريةة
اداريةة
avatar

عدد المساهمات : 6
السٌّمعَة : 3
تاريخ التسجيل : 24/11/2013
العمر : 15

مُساهمةموضوع: رد: Récit.....   الإثنين فبراير 17, 2014 6:37 am

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy merci ma soeur
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
Ël Ämrï
اداريةة
اداريةة
avatar

عدد المساهمات : 187
السٌّمعَة : 0
تاريخ التسجيل : 22/10/2013
العمر : 17

مُساهمةموضوع: رد: Récit.....   الإثنين فبراير 17, 2014 6:40 am

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh cheers  rendeer  farao  santa  queen 
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ma3rifa.facebook.com
 
Récit.....
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
العلوم والدراسات شتى انواع و ايضا لمتنا احلى :: françait-
انتقل الى: